Vous savez ce qu'il m'arrive en ce moment ? Et bien j'ai embauché un petit nouveau dans mon équipe. Et vous savez quoi ? Le type est un surdoué ! Un vrai de vrai, du style qui comprend tout très vite et très bien, et qui s'emmerde comme un rat mort au boulot !

Dur dur de le faire bosser. Je n'arrête pas de me creuser la tête pour l'occuper. Même s'il est parfaitement capable de s'autogérer, il faut que je l'alimente sans cesse. Je dépense énormément d'énergie à me demander, chaque matin, ce que je vais lui faire faire pour qu'il s'intéresse. Tel est pris qui croyait prendre !

C'est assez incroyable d'avoir devant soi quelqu'un qui passe par toutes les étapes que l'on a pu rencontrer au cours de sa vie. Il est dans un style un peu différent, mais point de doute, le monsieur est largement au-dessus du reste. D'ailleurs, je me rends compte que je me suis mis un peu en compétition avec lui. Je cherche à connaître sa capacité d'absorption de trucs compliqués, sa limite de créativité dans ce qu'il s'est jamais fait et sa capacité d'analyse de machins qui n'ont rien à voir entre-eux. Et heureusement que j'ai une longueur d'avance (je suis le chef, ça aide !) parce que ce serait pas forcément gagné pour moi ! Ah non, il est balaize celui-là.

Alors je lui donne à bouffer, presque comme si je voulais le voir éclater. Mais je peux vous assurer qu'il éclate pas, et qu'il prend tout cela avec plaisir. Il m'arrive même de critiquer son boulot histoire qu'il s'améliore ! Je ne sais pas si vous le savez, mais dans une entreprise on critique jamais vraiment. On a trop peur de la rebellion ou que la personne s'enferme sur elle même, et c'est d'autant plus vrai que la critique est justifiée. Et bien lui, au contraire, il cherche à améliorer le point mis en défaut ! (bon, c'est vrai que c'est ce que j'espérais)

J'avoue que c'est compliqué tout cela. Je bosse avec des gens qui sont loin d'être des débiles, mais lui, il est très fort. C'est vraiment plaisant de voir cela, mais pas du tout reposant. Moi qui me plaignait de n'avoir jamais de choses à ma mesure, je me rends compte à quel point il est difficile de donner des choses à la mesure de ce genre de personne. C'est un retour de bâton assez particulier.