Cette conclusion, pour paradoxale qu'elle soit, vient mettre un terme à plusieurs jours (en apparence, mais, me connaissant, il est certain que ça mûrissait depuis plus longtemps) passés à ressasser la même phrase, la même invocation, dirais-je : je dois être capable d'utiliser mes capacités au quotidien, "ça" doit bien pouvoir servir à quelquechose !!!

Une piste sérieuse s'est ouverte à la faveur d'un commentaire signé Béatrice (sur le post intitulé "demande d'aide") ... j'ai été voir son site, et la lumière s'est faite, avec la brutalité d'un néon au sortir d'une cuite, comme une évidence : il n'était plus question de QI mais de préférence hémisphérique, peut-être est-ce plus facile à accepter, puisqu'il n'est pas question de critère de supériorité, qu'il s'agisse d'intelligence ou d'un talent quelconque, mais juste de pointer une différence.

Juste ça ... et ça a suffit en fait !!

ça a suffit pour que la buée sur le miroir s'efface et que j'y reconnaisse mon visage, ça a suffit pour effacer les regrets et les non-dit et rapprocher encore du sol la corde où je funamubulise depuis des années ...

Il y a enfin une porte