4 lettres avec lesquelles je suis sorti d'une formation professionnelle. 4 lettres qui définissent ma personnalité : INFP.

Le test qui permet de définir ce profil se nomme le MBTI. Je ne vais pas expliquer de quoi il s'agit, ni comment le passer, car il n'est pas difficile d'en savoir beaucoup de choses par une simple recherche sur internet. Et ce sera très certainement mieux expliqué et plus complet que si je m'y mettais.

Donc, ces 4 lettres INFP représentent un profil psychologique. En quelques sortes la façon dont j'appréhende le monde. Et je suis dans l'obligation de constater que le MBTI tape dans le mille. J'ai d'ailleurs eu récemment une discussion à ce sujet avec un ami qui avait lui aussi passé ce test. Il pense exactement la même chose que moi.

Quel intérêt d'en parler dans ce blog ?

Et bien j'ai été amené à penser que ce blog relevait pour moitié du thème de la surdouance, et pour l'autre moitié du témoignage d'un INFP. De façon bien involontaire bien sûr. Je ne suis cependant pas suffisamment spécialiste, loin de là, pour être capable de dire ce qui fait partie du profil INFP. Il est en tous cas certain que l'on ne peut dissocier un témoignage de la personnalité du témoin, en l'occurrence moi, et que donc tout cela se ressent. Mais comme j'ai lu à gauche ou à droite qu'une personne faisant preuve de surdouance avait certains traits de caractères affirmés, je ne saurai dire du coup si le trait INFP en découle ou non (dans mon cas).

Toujours est-il que l'étude approfondie de son profil MBTI apporte beaucoup d'éclaircissements sur son caractère ou sa façon d'être, et apporte aussi des pistes pour améliorer son caractère de cochon ;) Peut-être aussi cela nous permet-il d'être plus tolérant vis-à-vis de chacun, et comprendre que nous ne percevons pas tous les choses de la même façon.